Mercredi, 20 Août 2014
SONDAGE
Les ressortissants de Kinshasa et de Brazzaville devront désormais se munir d’un passeport avec visa pour traverser le fleuve Congo. Selon vous, cette mesure ?
 
EN LIGNE
Nous avons 32 invités en ligne
RADIOS
STATISTIQUES
821483
Aujourd'huiAujourd'hui28
HierHier1532
SemaineSemaine4354
MoisMois25514
LA FICHE DU CONGO



Superficie:
342 000 Km2
Population: 4 012 809 hab
Densité: 11,7 Hab/Km2
Capitale Politique: Brazzaville
Cité Economique: Pointe-Noire
Régime: Présidentiel
Chef de l'Etat: Denis SASSOU-NGUESSO
Langues: Français (officielle), Lingala, Kituba
Littoral: 169 Km Côte Atlantique
Port maritime: en EAU profonde
Monnaie: FCFA (1€=655.57F)
P.I.B/Habitant: $4000
Réseau ferroviaire: 795 Km
Emission CO2 /Hab: 0,64 tonnes
Nb de postes TV /1000 hab: 13
Nb de lignes fixes /1000 hab: 5
Usagers Internet /1000 hab: 38
Indicatif Téléphonique: +242
Domaine Internet: .CG
Fête Nationale: 15 Août
Indépendance: 15 Août 1960
Devise: Unité/Travail/Progrès
Fuseau Horaire: UTC +1
Taux d'Alphabétisation: 92,1
Principales richesses: Pétrole, Bois, Potasse, Or, Diamant...
Frontières: 5 504 Km
Pays voisins: Angola, Gabon, Cameroun, Centrafrique, RDCongo (Ex. Zaire)

ENVOYEZ UN DON

Après l’humiliation des zaïrois lors de l'opération « Mbata Ya Bakolo », Koffi olomidé est l'invité d'honnneur du couple présidentiel congolais pour chanter, pendant cette fête de l'indépendance à Sibiti, dans la région des La Lekoumou, le 15 août 2014. Le musicien Koffi Olomidé qui se présente comme ex-zaïros,  soutient le président Sassou et donne son avis : « Si j'avais été congolais, je porterai ma voix à Sassou. Cet homme fait avancer le Congo ».

Mis à jour (Dimanche, 17 Août 2014 17:51)

 

Au cours de son Message devant son parlement réuni en congrès, le 12 août 2014 à Brazzaville, le président congolais, Denis Sassou N’Guesso, reconnaît ses crimes de génocide contre les « autres ». Que veut dire ces autres ?

Mis à jour (Vendredi, 15 Août 2014 09:36)

 

Selon les résultats de l'enquête, ce crime serait commandité par un français travaillant à Total E&P qui devrait être remplacé par le jeune et tout frais cadre congolais ; exécuté par un rwandais, Jean François N'Denguet, aura-t-il une marge de manœuvre devant un français salarié de Total E&P, ayant commandité le meurtre

Mis à jour (Mercredi, 13 Août 2014 21:53)

 

Un groupe de musulmans a brûlé le domicile d’un chrétien dans le quartier kinois de Kingabwa. Ils ont reproché au chrétien d’avoir brulé le coran, livre sacré selon leur religion. Source : « Lolakayacongo ».

Mis à jour (Mercredi, 13 Août 2014 21:32)

 

Les habitants de Pointe-Noire, la capitale économique du pays, se sont réveillés avec la nouvelle d’un triple crime. Trois corps de personnes, deux adultes et un nourrisson, ont été retrouvés, dans une maison d’habitation située au quartier Socoprise, près de l’« aéroport international Agostino Neto ». Source : « La semaine africaine ».

Mis à jour (Dimanche, 10 Août 2014 20:10)

 

MBATA YA BAKOLO : RÉPONSES INTELLIGENTES AUX INSULTES DES KINOIS.

Le Congo-Brazzaville est un grand pays en terme d'accueil et de bonnes mœurs.

- Ne troublez pas ces bonnes mœurs
- Ne tranchez pas la vie des congolais.

Mis à jour (Dimanche, 10 Août 2014 20:21)

 

La colère des agents du « Chantier Naval et des transports fluviaux (CNTF) », réunis en assemblée générale le 07 août 2014, est justifiée comme toujours, par le non-paiement jusqu’à ce jour, par le gouvernement, d’une facture globale de 460 millions FCFA. Une somme qui devrait leur permettre d’éponger les cinq mois d’arriérés de salaires qu’ils ont accumulés depuis la réquisition de leurs bateaux pour des fins de l’opération « Mbata ya Bakolo ». Source :  « Adiac ».

Mis à jour (Dimanche, 10 Août 2014 19:27)

 

À la question posée par des journalistes, En marge du sommet Afrique - USA « de quel Congo êtes-vous monsieur le président ? » Le président congolais Denis Sassou N'Guesso avant de répondre à la question à d'abord répondu par une proposition : « Que la république Démocratique du Congo revienne à son ancienne appellation qui était la République du Zaïre, afin d'éviter la confusion sur le Plan international ».

Mis à jour (Vendredi, 15 Août 2014 09:15)

 

Conscient de la difficulté, sinon de l’impossibilité de pouvoir modifier ou changer la constitution afin de mourir au pouvoir et de se soustraire à la justice, le dictateur congolais Denis Sassou Nguesso était le premier de tous les invités du président Barack Obama à fouler le sol américain pour participer au sommet USA-Afrique qui a ouvert ses travaux ce lundi 04 août 2014. Source :  « MCCD : La Voix du Peuple Libre ». 

Mis à jour (Mardi, 05 Août 2014 22:42)

 

À la question de savoir s'il envisageait de modifier la Constitution en 2016 pour pouvoir de nouveau se présenter voici la réponse de Denis Sassou Nguesso :

Mis à jour (Mardi, 05 Août 2014 22:29)

 

Le dictateur vient de défier le peuple congolais, notre réaction pacifique est de lui montrer notre capacité à mobiliser les congolais de Brazzaville. Il est donc impératif de réussir la manifestation en salle demain dimanche 03 août 2014 au Palais des Congrès.


Des manifestants au meeting populaire de l'opposition à Brazzaville, le 09 mars 2013.

Ne perdons pas notre temps, mobilisons sur le net et sur le terrain pour informer les congolais de venir nombreux afin que Sassou ne dorme pas, après-demain soir (lundi 04 Août 2014), car, nous aurions réussit une première étape.

Nous sommes mobilisés depuis ce matin sur le terrain à Brazzaville et sur Facebook. Venez nombreux nous rejoindre pacifiquement, ne tombez pas dans le piège de la provocation qui donnera raison au camps d'en face.

Notre avenir se joue demain, après nous serions tous morts et vendus au croque mort d'Oyo. Ne venez pas pleurer après votre mort. Prenons notre destin en main, en nous mobilisons massivement.

Nous vous attendons demain dimanche 03 août 2014 au Palais des Congrès.

Mis à jour (Samedi, 02 Août 2014 17:34)

 

Le président du Congo-Brazzaville ne ferme pas la porte à un nouveau mandat. Denis Sassou Nguesso est arrivé à Washington bien avant l’ouverture du sommet Etats-Unis/Afrique des 4, 5, et 6 août 2014. Son deuxième mandat arrive à échéance en 2016. En théorie, Il ne peut pas se représenter : il est visé par la limite d’âge et le plafond des mandats, mais cet obstacle pourrait être levé par une révision de la Constitution, n’en déplaise à la Maison Blanche. Il s’en explique longuement sur « RFI » ? Sassou N'Guesso vient de montrer clairement qu'l va « changer » sa constitution de 2002. Lire l'interview avec « RFI ».

Mis à jour (Samedi, 02 Août 2014 17:18)

 

C'est aux États-Unis que Denis Sassou Nguesso a choisi de se dévoiler en déclarant qu'il y avait un débat sur la Constitution au sein du peuple et qu'il y aura un référendum. Pourtant il sait que c'est un faux débat et qu'il n'est pas au dessus de la loi.


Le dictateur congolais au pouvoir, monsieur Denis Sassou N'Guesso.

Ne sait-il pas qu'il exerce son deuxième et dernier mandat et qu'il sort le 14 aout 2016. Jusqu'à quand Sassou Nguesso va-t-il penser qu'il est au- dessus de la loi ?

Source : Clément Mierrassa.

Mis à jour (Samedi, 02 Août 2014 15:31)

 

L'ancien chef de l’État français, Nicolas Sarkozy, participe ce vendredi 25 juillet 2014 à Brazzaville au forum « Forbes Africa », en présence du controversé président congolais Denis Sassou Nguesso réputé pour sa dictature et ses intentions de modifier la constitution pour se représenter.

Mis à jour (Dimanche, 27 Juillet 2014 21:25)

 

Organisée le Samedi 21 juin 2014 de 09H à 15H au Palais Bourbon par Brice Nzamba et Kovalin Tchibinda Kouangou, la « Conférence internationale sur le Génocide des Tutsis et les crimes politiques en Afrique » a été un grand moment de réflexion et de partage sur l'avenir de l'Afrique. La présence de nombreuses personnalités de renom a donné à cet événement un caractère très particulier.

Mis à jour (Dimanche, 27 Juillet 2014 22:40)

 

Blaise Compaoré vient de jeter l’éponge, il ne serait plus candidat dans son pays le Burkina-Faso , il ne violera pas la constitution de son pays a -t-il affirmer en substance.



Le président du Burkina-Faso, Denis Blaise Compaoré.


Une bonne nouvelle pour le continent Africain, après son interview accordé à « Jeune-afrique » le président du Burkina-Faso vient d'annoncer qu'il ne se présentera pas à la prochaine élection présidentielle.

Selon lui le monde à change après tant d'année au sommet de l'état je fais ce que je pu faire c'est aux peuples Burkina de choisir un notre fils du pays mon mandat prend fin comme ça été prévu dans notre constitution au moment venu je dirai merci aux peuples Burkina.

Seul au Congo-Brazzaville, où il y a un irremplaçable qui veut changer la constitution, non pas après 2016, mais avant 2016.

Mis à jour (Jeudi, 24 Juillet 2014 07:05)

 

Malgré les critiques formulées à l'encontre de la dernière organisation d'un « Forum Forbes Afrique » à Brazzaville, Denis Sassou Nguesso a choisi une nouvelle fois de gaspiller l'argent du contribuable congolais en faisant une nouvelle fois cette rencontre dans notre pays. La préoccupation majeure de l'heure pour lui étant la bancarisation de l 'Afrique.



Le dictateur congolais, Denis Sassou N'Guesso.


Ceci à un moment où son Gouvernement vient de procéder à un collectif budgétaire, le Conseil des Ministres a déclaré qu'il n'est plus autorisé à quiconque de parler de l'allocation d'urgence pour les sinistrés du 04 mars 2013 alors qu'il y a près de 7.000 sinistrés ayant droits qui n'ont encore rien perçu, les frais de scolarité des étudiants congolais dans beaucoup de pays n'ont pas été payés faisant perdre aux étudiants de certains pays comme le Sénégal tout une année universitaire, la pauvreté rurale s'est selon la « Banque Mondiale » aggravée passant de 58% à 76%, la situation du système éducatif est préoccupante avec des classes qui manquent de table-bancs, le chômage des jeunes a atteint un niveau inacceptable, la corruption est endémique et autres ..............

Pourquoi ne s'occupe -t-il pas des aspects comme la lutte contre la pauvreté, la, lutte contre la corruption, la situation de l'école en convoquant par exemple les états généraux, la situation des étudiants, la résolution des problèmes des sinistrés , etc. .............. ?

Mis à jour (Jeudi, 24 Juillet 2014 06:53)

 

Un Français a été expulsé de République du Congo le 09 juillet 2014 dernier. Jérémy Filippi est un ancien employé de l’ambassade de France à Brazzaville. Il avait effectué un contrat de « Volontaire international en administration (VIA) ». Entre juin 2011 et juin 2013, il était chargé de la communication et de la politique intérieure pour le compte de l’ambassade. Revenu au Congo mi-juin 2014 pour travailler pour une société privée, il s’est finalement fait expulser. Les autorités l’accusent de s’être immiscé dans la politique congolaise. Source :  « RFI ».

Mis à jour (Mercredi, 23 Juillet 2014 23:10)

 

Les débats de fond sur cette affaire ont débuté le 17 juillet 2014 à Brazzaville. Giscard Minichelot alias « le Blanc », qui comparaissait le premier devant la cour, a contesté les motifs de son accusation. Source :  « ADIAC ».

Mis à jour (Lundi, 21 Juillet 2014 20:37)

 

Relatif au transfert des membres du CDRC de la prison de la maison d’arrêt de Pointe-Noire à celle de Brazzaville. Comme à l’accoutumée, Monsieur SASSOU N’GUESSO qui avait instruit lui-même le Préfet de Pointe-Noire, Monsieur Honoré PACKA, de procéder à l’arrestation du Président Modeste BOUKADIA, n’a pas communiqué les raisons de ce transfert. Nous alertons la presse et les Instances Internationales pour qu’elles veillent et soient garantes de la sécurité de ces hommes dont nous avons perdu la trace.

Mis à jour (Samedi, 19 Juillet 2014 17:09)

 
VIDÉO 1

AUX SOURCES DU CORAN.


RÉSEAU NERRATI-PRESS

Vous pouvez naviguer sur l'ensemble du Réseau Nerrati-Press, en ouvrant le site que vous souhaitez, pour le faire, il suffit de cliquer sur les domaines ci-dessous :

           DOMAINE PRINCIPAL




       4 DOMAINES THÉMATIQUES




        5 DOMAINES CONTINENTAUX




           1 DOMAINE NATIONAL

VIDÉO 2

POINTE-NOIRE (CONGO-BRAZZAVILLE) : LE TRANSPORT EN COMMUN, UN VRAI CALVAIRE.